• Vendredi, la majorité des démocrates ont bloqué un projet de loi qui protège les bébés nés vivants dans des avortements ratés.
  • Le vote fait suite aux démocrates qui ont bloqué mardi deux projets de loi pro-vie au Sénat.
  • "La compassion, la vérité et l'amour vont gagner ce combat pour les bébés", a déclaré le sénateur républicain du Nebraska, Ben Sasse.

Vendredi, la majorité des démocrates ont bloqué un projet de loi qui aurait protégé les bébés nés vivants dans des avortements ratés.

Les démocrates ont voté contre la "motion pour réengager" le républicain sur la loi de protection des survivantes de l'avortement biologique par un vote de 187-220.

Le projet de loi a été offert par le représentant républicain de l'Oregon, Greg Walden, et le représentant républicain du Missouri, Ann Wagner. Les représentants de Zero GOP ont voté contre la motion de réengagement du Born Alive Act.

Les représentants démocrates Collin Peterson du Minnesota, Ben McAdams de l'Utah et Dan Lipinski de l'Illinois ont voté avec les républicains en faveur du projet de loi.

Le vote intervient après que le Sénat a voté mardi sur le Child Protection Act pour la naissance indolore du sénateur républicain de Caroline du Sud Lindsey Graham et le Live Living Abortion Abortion Protection Act du sénateur républicain du Nebraska, Ben Sasse

Comme prévu, les républicains du Sénat n'ont réuni les 60 voix nécessaires mardi pour adopter aucun des projets de loi pro-vie. (CONNEXES: Sasse attaque les démocrates pour avoir divulgué le projet de loi anti-infanticide "parce qu'ils ne veulent pas défendre l'indéfendable")

Le chef de la majorité au Sénat, Mitch McConnell, a déclaré que les projets de loi soulèvent des "questions morales" auxquelles les démocrates doivent répondre, a rapporté le New York Times.

Sasse a déclaré vendredi dans un communiqué que, bien que les politiciens démocrates puissent voter à vie contre ces lois de la Chambre et du Sénat, "ils ne peuvent pas dire qu'ils ne savent pas ce qui est en jeu".

"Cette semaine, le peuple américain a vu des politiciens cyniques au Sénat et à la Chambre voter contre la protection des nouveau-nés", a déclaré Sasse. "Les politiciens peuvent tourner le dos à ces bébés, mais ils ne peuvent pas dire qu'ils ne savent pas ce qui est en jeu."

Le sénateur a souligné que le Born Alive Act ne concerne pas l'avortement, mais vise à garantir que les nouveau-nés reçoivent les soins dont ils ont besoin.

"Les politiciens peuvent se moquer du" choix "tout ce qu'ils veulent et les médias peuvent dire des bêtises au sujet des" fœtus qui sont nés ", mais ce problème ne va pas disparaître", a-t-il ajouté. «Je tiens à remercier mes collègues de la Chambre pour leur persévérance. La compassion, la vérité et l'amour gagneront ce combat pour les bébés. "

La présidente de Susan B. Anthony List, Marjorie Dannenfelser, a déclaré dans un communiqué que les démocrates soutiennent leurs candidats à la présidentielle en "soutenant l'avortement sur demande, jusqu'à la naissance, et même en soutenant l'infanticide".

"Les Américains de toutes les tendances politiques sont dégoûtés par cette position extrême et inhumaine et nous sommes sûrs que cela se reflétera dans les sondages de novembre", a déclaré Dannenfelser. (CONNEXES: Voici les deux républicains qui ont voté contre la protection des bébés à naître après 20 semaines)

"Le président Trump est prêt à signer la loi populaire et compatissante Born-Alive", a-t-il ajouté. "Ce sont les démocrates nationaux, des principaux candidats à la présidence du parti à Nancy Pelosi, qui sont directement opposés à la protection de ces enfants innocents afin qu'ils ne laissent pas mourir".

Le président de March for Life, Jeanne Mancini, a déclaré que le chef de la minorité de la Chambre des représentants, Kevin McCarthy, a forcé les démocrates à voter pour "l'une des chambres de représentants les plus pro-avortement de l'histoire".

"Il est profondément triste que quelqu'un vote contre de telles protections de base pour les plus vulnérables d'entre nous", a déclaré Mancini, ajoutant que la Marche pour la vie "continuera de plaider la position élevée pour forcer davantage de votes sur cette importante législation. les électeurs savent quelle est la position de leurs représentants dans cette législation de bon sens. "

REGARDER:

Le contenu créé par The Daily Caller News Foundation est disponible gratuitement pour tout éditeur de nouvelles éligible qui peut fournir un large public. Pour des opportunités de licence pour notre contenu original, contactez license@dailycallernewsfoundation.org.